Le processus carieux ou une fracture peuvent atteindre la zone la plus centrale de la dent qui contient la pulpe dentaire (nerf dentaire).

Cette structure, appelée paquet vasculo-nerveux, contient :

• un nerf
• une artère
• une veine

Ce complexe apporte à l’organe dentaire :

• sensibilité
• dentinogénèse
• hydratation

L’hydratation permet à la dent de garder une relative résilience face aux chocs de la fonction masticatoire. Le ligament alvéolo-dentaire joue aussi un rôle dans cet amortissement.

La dentinogénèse, c’est la capacité de nos dents à fabriquer de la dentine, durant la maturation de l’organe dentaire. Puis, lors du vieillissement, la chambre pulpaire réduit de volume au fur et à mesure que la dent s’use, et/ou qu’elle est « agressée » par une carie. Dans ce dernier cas, de la dentine réactionnelle est apposée à la périphérie de la chambre pulpaire, réduisant ainsi la place du paquet vasculo-nerveux et augmentant l’épaisseur de dentine vis à vis de « l’agression».

La sensibilité peut paraître un inconvénient lorsque la dent est malade, mais c’est un système d’alarme extrêmement élaboré qui permet d’éviter des complications médicales graves.

Quand doit on dévitaliser une dent ?

La carie dentaire si elle n’est pas traitée à temps, passe successivement par plusieurs stades :

Aux stadex 3 et 4 c’est à dire pulpite et/ou nécrose, il est nécessaire de dévitaliser la dent au risque que cela évolue      vers une infection sous forme d’abcés.
Un abcés dentaire non traité peut :
Déformer une joue ou un visage, c’est une cellulite infectieuse
Perforer la peau à l’aplomb de la dent infectée, c’est une fistule infectieuse cutanée. Cicatrice indélébile.
Provoquer une bactériémie puis une scepticémie
Provoquer des arthrites articulaires récidivantes
Provoquer des pelades: perte localisée de cheveux et /ou de barbe
Provoquer des complications cardiaques (Maladie d’Osler), rénales ou hépatiques.Cette opération consiste à retirer le nerf pathologique de la dent.

Il faut alors désinfecter le canal resté vide et l’obturer pour éviter toute récidive d’infection.
Lorsque la dent est dévitalisée, elle doit être protégée de manière durable pour éviter toute complication (fêlures, fractures, infiltrations…)

Questions fréquentes :

« Une dent dévitalisée ne peut plus se carier » : FAUX
La carie dentaire est un phénomène de déminéralisation touchant la matrice minérale de la dentine ou de l’émail dentaire, qui n’a rien à voir avec la vitalité ou non de la dent concernée. La seule conséquence est que dans ce cas, la carie sera totalement indolore.

« Une dent couronnée ne peut plus se carier » : FAUX

La couronne prothétique est conçue pour protéger la dent, mais dans certains cas (rares) où l’ajustage est incomplet et l’étanchéité de cette restauration imparfaite (descellement récidivant), si la maitrise de plaque bactérienne est insuffisante, alors la maladie carieuse peut se manifester.
« Une dent couronnée doit être dévitalisée» : FAUX
La couronne prothétique est la solution face à une dent dont le délabrement touche plus de 3 faces de la dent et que l’on ne peut pas restaurer de manière pérenne par une autre méthode. Cela ne concerne en rien le nerf de la dent. Il n’y a aucune nécessité médicale de dévitaliser la dent sauf  en absence de rétention suffisante, et on fera alors faire appel à un ancrage dans la racine (tenon faux moignon).