Nécessaire dans certains cas lorsque l’obturation canalaire s’est dissoute.

Ceci se produit très généralement lorsque la dent était mal protégée, soit par une couronne, soit par un amalgame déficient.

Les bactéries ont alors colonisé le ciment d’obturation et une lésion se développe peu à peu.

D’abord révélée par une image radiologique inflammatoire (granulome apical) qui peut rester silencieuse de nombreuses années.

Puis cela évolue vers le kyste apico-dentaire qui détruit l’os mandibulaire et/ou la racine concernée.

La reprise de traitement canalaire, consiste à retirer tout le ciment d’obturation contaminé, « stériliser » le canal de la dent, et obturer celui-ci de manière optimale.

C’est naturellement une procédure beaucoup plus délicate et plus fastidieuse que la « dévitalisation standard »

Elle est exclusivement réalisée  sous champ opératoire,  avec des outils spécifiques de désobturation : loupes binoculaires, ultrasons, instruments en alliage de Nickel-Titane, solvants…